carnet de chasse  
Saison 2008-2009
48ème chasse
Pas hallali  

Mercredi 25 mars 2009

Vent tournant – 10 °
42 chiens

Brisée de Jean Claude dans le Fourré des Ecoles. Comme lundi dernier, les animaux sont debout. Changement de brisée dans la Font Chaput où les chiens attaquent sur plusieurs cerfs (deux mulets, deux daguets). Les chiens percent sur les daguets dans la Font Jarsaud. Un peu de temps perdu pour reprendre 25 chiens dans Bois Clair sur une biche. Nous remettons sur le daguet qui passe au Pont des canes. Les Fontenoux, le Grand Gué, Brot. Les chiens vont jusqu’à la plaine puis reculent en chassant très mollement. Plus ils reculent, plus je me dis qu’ils chassent le contre. Effectivement, je les retrouve en panade près de la sapinière du Rond de Bougimont.
Nous repartons vers Brot, notre cerf a probablement débuché. Les chiens, gênés par les clôtures électriques, n’ont pas percé. A ce moment là, Alain –qui chasse toujours au parti- vient nous dire que le daguet bute sur lui en face de chez les Chevrier. Nous remettons à la voie. « Daguet » la retrouve bien côté Chaffrins. La voie se réchauffe. Relancé ! Le daguet repart dans l’enceinte des Pêcheurs puis retour au Cercueil. Soulisse, la petite Verniole, la grande Verniole, le plateau de la Grand Vente, le Buteau, la Croix de la Loire. En descendant directement au Pont de bois, le daguet arrive sur nous, sans nous voir : il accuse. Quatre chiens le chassent à vue. Je file en avant à la ligne cavalière mais j’arrive seulement pour voir les chiens passer. A la ligne d’après, dans la sapinière, les chiens balancent. Ils reculent en chassant sans conviction : la queue des Sarcelles, la ligne à Macaire, la ligne des Prés Laugers, puis retour vers la Croix de la Loire, le Buteau. Déjà, Daniel a une quinzaine de chiens derrière lui, mauvais signe ! Lorsqu’on arrive à l’étang de Pirot, plus rien. Un volcelest (jugé daguet) au bord de l’eau indique que l’animal a traversé. Je n’y crois pas du tout, les chiens auraient du manger la terre ! Nous retournons aux Prés Laugers pour fouler le long des étangs et essayer de retrouver notre animal. En y arrivant, on apprend que c’est une biche qui a traversé Pirot avec deux chiens… probablement ce sur quoi les chiens ont fait la bêtise. Après avoir foulé pendant presqu’une heure, nous décidons d’arrêter. Plus de 7 h à cheval et encore un cerf rusé qui a su mettre les chiens (et les hommes) en échec !
Retraite manquée aux Prés Laugers.

Fin de saison difficile, chiens fatigués. Le mois de mars est rarement bon à Tronçais.

Séquence humour : merci à Jean Christophe qui m’a offert une très jolie chute inédite. En se croisant à cheval, il a réussi à passer sa jambe sous la mienne et à m’expulser de mon cheval.

 
 
Rendez-vous : Rond Jarsaud
 
 
Durée de la chasse
 
 

Hallali :

 
 

Cerf :

 
 

Honneurs :

 
 
   
 
   
 

 
© 2005-2008 - Association de chasse du grand Breuilly -
- Mentions légales -