carnet de chasse  
Saison 2008-2009
27ème chasse
18ème hallali  

Mercredi 31 décembre 2008

44 chiens – Vent d’Est

Brisée de Nious dans les Chérons. Attaque sur trois daguets. Dans la Font Sablière, les chiens trient un des trois. Par vent d’est, pas de surprise… Les Chérons, les fourrés de Saloup, le débucher des Loges. Même en gardant un train rapide, nous n’arrivons pas à être aux chiens. Il faut percer en avant. Ce n’est qu’en arrivant au rond de la Mouche que nous rallions aux chiens.  L’enceinte à discussion, les carrières. De la chapelle Saint Mayeul, nous entendons très bien les chiens qui remontent vers Meneser. Nous attendons un peu au rond du Grand Villers ; à priori, les chiens semblent reculer vers Meneser mais très vite, ils remontent  des ravins. Le bois de Nantigny, la Bernu, direction Goutte Noire. Les chiens sont très étirés en débucher. Le cerf bute à la route de l’Aumance et remonte vers le Boué par le ravin des Mortiers (supposition car toujours difficile de contrôler dans ce débucher).  Une vingtaine de chiens maintient parfaitement bien. Après un beau parcours, inhabituel pour un daguet, celui-ci tient les abois à la font Pissoire après deux heures et demie de chasse. Il relève les abois. Vu la conformité du territoire, nous ne pouvons absolument pas être aux chiens. Daniel  et Daguet font  les devants par le Château d’Eau pendant que je passe côté Grand Villers et Montéreaux. Nous nous retrouvons aux Chers Buissons sans savoir où sont les chiens. Une chose est sûre : ils sont quelque part dans les ravins des Planchettes. En arrivant en haut des Montéreaux, nous entendons quelques chiens chasser. Nous sommes stupéfaits : ils chassent des sangliers. Daguet les arrête immédiatement. Nous constatons alors que trois excellentes chiennes (Cabriole, Castagnette, Cadillac) que Daniel ne ramenaient pas des prés,  ont la truffe et les babines rouges. Cette fois-ci, c’est certain les chiens ont du coucher leur cerf mais où ?  Daguet part côté Mortier,  pendant que nous descendons les ravins des Planchettes côté Chers Buissons. Quelques chiens crient au perdu au ruisseau.  Après trois quart d’heure de recherche, Daguet retrouvent quelques chiens dans la pente à la limite du ravin des planchettes et du ravin des mortiers (dont ulm et écossais) autour du cerf mort…
Daguet, aidé de quelques suiveurs, mettra plus d’une heure pour ramener le cerf afin de faire faire  curée aux chiens.

Curée au Rond de la bouteille 
Les honneurs à Mr Arnaud de la forest     

 
 
Rendez-vous :
Rond de Tronçais
 
 
Durée de la chasse 3h00
 
 

Hallali :
ravin des planchettes

 
 

Cerf : Daguet

 
 

Honneurs :
Mr Arnaud de la forest

 
 
   
 
   
 

 
© 2005-2008 - Association de chasse du grand Breuilly -
- Mentions légales -