Chasses mémorables | Rallye l'Aumance

Chasses mémorables

. 

- Samedi 13 mars 2010

- Samedi 2 janvier 2010

Mercredi 31 décembre 2008

Mercredi 17 décembre 2008

 

 

Mercredi 20 février 2008 Samedi 10 mars 2007 Mercredi 25 octobre 2006
Mercredi 23 janvier 2008 Samedi 17 mars 2007
Samedi 22 décembre 2007 Samedi 4 Novembre 2006
     

..

.

.
.
Novembre 1982, par Philippe Vigand
 
C’était un mercredi de fin novembre 1982. Connaissant mon amour pour cet endroit, mon père avait voulu me faire plaisir en fixant le RV à Frémont, territoire privé à l’extrémité sud-ouest de Tronçais. Le geste de mon père était motivé par le fait que je partais le lendemain aux USA.
.
Ajoutons que la forêt de Tronçais avait été dévastée une semaine auparavant par une tempête de sud-est –orientation du vent si inhabituelle qu’elle explique mieux l’ampleur des dégâts, évalués à environ 200.000 arbres fauchés !– J’attire l’attention du lecteur sur cette précision car elle signifie que tout parcours était au moins multiplié par deux à cause des chablis !
.
Attaqué en fin de matinée, le cerf 2ème tête passa aussitôt l’Aumance –rivière qui sépare Frémont de Tronçais- pour remonter en forêt domaniale par Goutte Noire et la Bernu. Encore davantage que ses congénères de Tronçais, ce jeune cerf semblait déjà vouloir aller« tout droit ». Meneser, l’enceinte à discussion, les Loges, la Vernigeolle, la Genetelle… et déjà, tout arbre tombé donnait lieu à une double ! Les Pacages, la Chenau, les Carrières, Beauregard… parcours quasi-rectiligne, assez rapide ; nous n’étions plus nombreux à cheval. En plus, au gré des chablis toujours aussi nombreux, le cerf réglait manifestement son allure sur celle des chiens ! Soulisse, Brot , le Poteau et enfin la Corne de Rolais, extrémité est de la forêt.
.
Que fit alors cet animal extraordinaire ? Il prit son contre ! Je me rappelle en particulier de la traversée de l’enceinte des Bois-moineau, striée de tranchées inextricables de cent mètres de large. Quelle désolation !
.
D’un rythme tout de même moins alerte, nous retraversames les Fontenoux, le Cercueil, Beauregard puis la route de Lurçy ou l’on annonça que le cerf était « cuit ». Mais il était 18 heures. La rosalie fut sonnée au Rond de la Cave alors que nous retournions probablement à Frémont !
Qui dit que ce cerf n’est pas le futur « cerf de la Boulée » ?
.
Novembre 1982, par Philippe Vigand
 
 
 
 
 
 

Carnets de chasse
Chasses récentes
septembre 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
S’informer

Les 4 chartes de la vènerie

- Télécharger :
La charte de la vènerie
cliquez ici

- Télécharger
La charte des veneurs
cliquez ici

- Télécharger
La charte des suiveurs
cliquez ici

- Télécharger
La charte des photographes
cliquez ici